Origines de l'Amicale
Origine, Création et Buts
de l'amicale de l'OFLAG IID-IIB-XXIB

L’Amicale de l’OFLAG IIB-IID-XIIB a été la continuation du Centre d’Entraide qui a vu le jour à l’initiative
des prisonniers pendant la captivité dans les camps de Gross-Born, Arnswalde et Szubin en Poméranie
et a eu pour buts :

de maintenir l’esprit de solidarité et d’entraide sociale né dans les camps, à l’exclusion de tout esprit politique ou confessionnel,


Groupe du centre d'entraide

de défendre l’intérêt des rapatriés
en maintenant la liaison entre tous,

d’aider les pouvoirs publics, dans la mesure
où l’Amicale est sollicitée, à trouver et à mettre en œuvre les solutions relatives aux difficultés
qui découlent de la captivité du prisonnier
de guerre,

de continuer à apporter une aide morale
et matérielle aux prisonniers, d’aider les familles,
les veuves et les orphelins de ceux décédés
en captivité ou des suites de la captivité


A ce jour, et après plus de 60 ans, moins de cent prisonniers qui ont passé près de 5 années dans ces camps
sont encore en vie sur les 3 000 qui ont été en captivité à Grossborn, Arnswalde et Szubin.

Malgré les difficultés de poursuivre l’œuvre d’entraide, celle-ci doit se poursuivre envers les anciens prisonniers,
leurs veuves, et descendants à charge et notamment à l’égard de ceux qui subissent encore les séquelles
de la captivité et notamment la non- reconnaissance totale ou partielle des droits auxquels peuvent
prétendre les non prisonniers de guerre, ainsi que par un accompagnement moral des anciens prisonniers
et de leurs familles.