Les Camps
L'Organisation

L’aspect positif de cette captivité est la grande solidarité née de la défaite puis de la misère.
Un Centre d’Entraide a été créé permettant d’organiser, par des achats de nourriture, un complément indispensable à la pénurie organisée par les Allemands et qui ne pouvait permettre qu’une survie.
Les contenus de colis, autres compléments que les familles envoyaient malgré leurs propres difficultés
de ravitaillement, étaient partagés entre les prisonniers d’une même "popote", y compris avec les camarades
qui n’en recevaient pas.

Ce Centre d’Entraide a permis d’aider, après la guerre et jusqu’à aujourd’hui en 2009,
des familles de prisonniers dans le besoin.
Plus de 760 000 euros ont été ainsi distribués depuis la fin de la 2ème guerre mondiale.

  Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width=   Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width=
  descriptif de l'Oflag IID à ses débuts en 1940.  
La Monnaie des camps
de prisonniers de guerre en Allemagne durant la 2ème guerre mondiale.
Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width=
Monnaie d'Oflag
Pour agrandir les billets cliquez dessus ou sur le picto pour l'ouvrir dans une autre fenêtre


Les Avocats de l’oflag IID-IIB
Cliquer  </td>
    <td width=   Cliquer  </td>
    <td width=      
           
Censure
Cliquer  </td>
    <td width=          
Exemple de document officiel (ici bulletins de naissance) adressé par sa famille à un prisonnier et revêtu du tampon " GEPRÜFT " qui correspond à CENSURE. Il en était de même pour les photos, les livres, etc...