Les Camps
Arnswalde

Dès le mois d’avril 1942, le bruit avait couru que les officiers du camp de Gross Born allaient être évacués
vers un camp plus confortable. Ce bruit s’est concrétisé en mai. Du 14 au 17 mai,
l’échange entre les officiers Polonais de l’Oflag IIB à Arnswalde et notre camp s’est effectué.
Les blocks II et III ont été regroupés sur les blocks I et IV et nous avons assisté à l’arrivée d’un premier contingent
de Polonais qui prenaient possession des baraques abandonnées par leurs locataires qui, le lendemain,
partaient pour Arnswalde. Les deux jours suivants, la même opération se reproduisait pour les blocks
restant. Nous raconterons plus loin les péripéties de cet échange.
Donc, le 15 et 17 mai 1942, nous nous installions à l’Oflag II B.

Cliquer  </td>
    <td width=   Cliquer  </td>
    <td width=   Cliquer  </td>
    <td width=
Porte d'entrée de l'Oflag IIB

  Porte d'entrée de l'Oflag IIB Porte d'entrée de l'Oflag IIB
Pour agrandir la photo cliquez dessus ou sur le picto pour l'ouvrir dans une autre fenêtre



Voici comment l’abbé Flament présente notre nouveau domicile :
" Arnswalde est situé au sud-ouest de Gross Born ; la distance qui sépare les deux camps est de 90 kilomètres
à vol d’oiseau. Les villes les plus proches sont au nord-ouest Stargard, à 31 kilomètres, et Stettin,
à 64 kilomètres, à l’ouest Pyritz, à 35 kilomètres ... ". Le camp est implanté à la sortie-est de la ville.
"La caserne - dont nous n’occupions que la moitié ouest - était incontestablement plus confortable
que les baraques de Gross Born.(*)

Cliquer  </td>
    <td width=   Cliquer  </td>
    <td width=   Cliquer  </td>
    <td width=
Mirador - Arnswalde

Un mirador de l'Oflag IIB- Arnswalde
Mirador - Arnswalde
Pour agrandir la photo cliquez dessus ou sur le picto pour l'ouvrir dans une autre fenêtre



Des barbelés encerclaient un vaste rectangle, long de 380 mètres d’ouest en est, large de 240 mètres du nord
au sud. Au total, une surface d’environ 91 000 mètres carrés, soit 9 hectares. Déduction faite des barbelés,
la superficie intérieure du camp représentait, pour les évolutions des prisonniers, un territoire d’environ
85 000 mètres carrés, soit 8 hectares et demi. A ce rectangle, il faut, il est vrai, ajouter un appendice au
nord-est, près de la porte d’entrée du camp, un bâtiment qui servait de réfectoire, de logement pour l’Abwehr (**), de lieu de perception des colis, mais dont l’accès, fort souvent, fut parcimonieusement accordé.
Du reste, cet espace vital - nettement moins grand que celui de Gross Born - nous eûmes encore la pénible
surprise de le voir diminuer dès le mois de juin 1942, deux semaines après notre arrivée.
Les barbelés, eux-mêmes, étaient suivis à l’intérieur de leur enceinte fortifiée d’un fil protecteur,
fixé sur des poteaux à 80 centimètres du sol. Cette première clôture courait autour du camp, un mètre environ
à l’intérieur de la ceinture de barbelés. Nous fûmes informés que ceux qui voudraient récupérer des objets
tombés au-delà de ce premier obstacle essuieraient un tir sans sommation de la part des sentinelles perchées
dans leurs miradors (***). "Les constructions de ce nouveau camp présentaient une belle ordonnance :
quatre bâtiments, se faisant face deux à deux, constituaient l’essentiel de nos chambres. Au nord-est le block I,
au sud-est le block II. En face, deux autres bâtiments leur donnaient la réplique, au-delà d’une vaste cour
rectangulaire : face au block I, le block III ; face au block II, le block IV. "Au nord, le bâtiment du réfectoire,
de la poste et de l’Abwehr ; au sud, la salle de gymnastique, la "Turnhalle".

Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width=
Mirador - Arnswalde La Turnhalle - Arnswalde Batiments - Arnswalde Réfectoire - Arnswalde

Pour agrandir la photo cliquez dessus ou sur le picto pour l'ouvrir dans une autre fenêtre



"Nous étions encore trop nombreux pour prétendre loger dans les quatre blocks. A l’ouest du camp se trouvait
une seconde zone occupée par six garages, numérotés de 3 a 8 et destinés primitivement aux engins
et véhicules d’un régiment motorisé. Certains d’entre eux, partiellement ou dans leur totalité, furent remplis
par l’excédent des officiers et par les hommes de troupe. Le garage 5 demeura, comme avec les Polonais, affecté
au théâtre. "Cinq miradors, deux en bordure sud, un pour chacune des trois autres faces complétaient le décor."
Apres le sable et les niches à lapins, la steppe et le ciment régnaient en maîtres."(4)

Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width=   Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width=
Caserne côté allemand
Appel devant le bloc 3   Bloc 4 & mirador Entrée des casernes - Arnswalde
Pour agrandir la photo cliquez dessus ou sur le picto pour l'ouvrir dans une autre fenêtre



Ici aussi, il est vraiment très difficile d’évaluer la population de ce camp. Nous avons dit qu’environ 3 000 prisonniers (officiers et hommes de troupe) avaient quitté Gross Born pour Arnswalde. Mais au cours des deux années et demie que nous devions y rester, les fluctuations furent nombreuses : départs d’affectés spéciaux,
de malades et aussi quelques départs pour le travail volontaire, transferts vers d’autres camps - en particulier
celui de Lübeck- mais ces départs étaient compensés par l’arrivée de camarades en provenance d’autres camps,
parfois dissous (Schubin en août 42 - Schoken en août 43 - Montwy en mai 44 - Wagna en septembre 44).
On peut admettre que l’effectif du camp s’est maintenu entre 2 500 et 3 000 prisonniers.

Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width=   Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width=
Kermesse à Arnswalde
Kermesse à Arnswalde
  Kermesse à Arnswalde

Kermesse à Arnswalde

Pour agrandir la photo cliquez dessus ou sur le picto pour l'ouvrir dans une autre fenêtre


  Cliquer  </td>
    <td width=   Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width=
  Kermesse à Arnswalde   Kermesse à Arnswalde
Un APPEL des Officiers Français, prisonniers de guerre de l'Oflag IIB d'Arnswalde.

Pour agrandir la photo cliquez dessus ou sur le picto pour l'ouvrir dans une autre fenêtre



Cliquer  </td>
    <td width=     Cliquer  </td>
    <td width= Cliquer  </td>
    <td width=
Préparation du repas     Potager à Arnswalde Tampon de censure
Pour agrandir la photo cliquez dessus ou sur le picto pour l'ouvrir dans une autre fenêtre

Cliquer  </td>
    <td width=   Cliquer  </td>
    <td width=   Cliquer  </td>
    <td width=
dessin de la ville d’Arnswalde
réalisé par le Lieutenant
KIMMEL depuis sa chambre
Photo prise de l’extérieur du camp, depuis le bâtiment
où se trouvaient les cellules des Officiers condamnés
à une peine de prison pour actes de résistance et autres.
On voit à gauche le Block I et au fond de la cour « LA TURNHALLE ».
A droite le bâtiment où se situaient la poste et la cuisine.

Photo d’un mirador à l’Oflag IIB d’Arnswalde,
d’après les bâtiments en dur
que l’on aperçoit…

Pour agrandir la photo cliquez dessus ou sur le picto pour l'ouvrir dans une autre fenêtre